Responsabilité sociale et développement durable

IFFCO et La Coop fédérée sont animées de valeurs communes qui se traduisent déjà dans le modèle de gouvernance et de gestion de la nouvelle organisation. La coopération et la responsabilité sociale sont parmi les principes fondateurs d’IFFCO Canada.

Un promoteur à l’écoute de la communauté

Dès sa création, IFFCO Canada s’est engagée dans une démarche de responsabilité sociale d’entreprise (RSE). C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’elle a rapidement amorcé le dialogue avec la communauté d’accueil de ses futures installations. Son programme d’information et de consultation publique, distinct des processus de consultation encadrés par les législations québécoise et fédérale, lui a permis de prendre en compte les préoccupations et attentes exprimées par la communauté dès la phase de conception de son projet.

L’exercice a déjà permis à IFFCO Canada d’effectuer deux modifications fondamentales dans la planification du projet :

  • un changement de site à l’intérieur du Parc industriel et portuaire de Bécancour, afin de privilégier un site industriel désaffecté et restauré (ancien site Norsk Hydro) réduisant ainsi l’empreinte écologique du projet;
  • une décision d’adapter la technologie du procédé de fabrication d’urée afin de réduire l’utilisation du gaz naturel en le remplaçant par l’électricité, ce qui aura pour effet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Des engagements pour le développement durable

La démarche de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) se traduit déjà par des engagements concrets en faveur du développement durable, basés sur des valeurs d’entreprise et une philosophie de gestion.

Faire de son usine un modèle de développement durable

IFFCO Canada veut saisir l’occasion de faire de son usine du Québec un modèle en matière de développement durable dans l’industrie. Cette intention s’incarne dans 10 engagements.

Engagement 1 – IFFCO Canada offrira aux agriculteurs, à un coût concurrentiel, un approvisionnement fiable en engrais de qualité, tout en faisant du Québec un nouvel acteur important dans l’industrie des engrais en Amérique du Nord.

Engagement 2 – IFFCO Canada exploitera son usine en pleine conformité avec les lois et règlements en vigueur. De plus, l’engagement de l’entreprise envers le développement durable s’inspirera des 16 principes définis par la Loi sur le développement durable.

Engagement 3 – IFFCO Canada respectera ou surpassera les normes et règlements de l’industrie applicables en matière d’émissions.

Engagement 4 – IFFCO Canada élaborera un plan pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES):

  • en choisissant la meilleure technologie disponible et économiquement réalisable (BATEA1) pour optimiser l’usage de l’hydroélectricité ;
  • en évaluant et en appliquant une technologie BATEA1 qui minimise les émissions de CO2 ;
  • en explorant des partenariats qui valorisent le CO2 et soutiennent le développement de ce secteur émergent.

Engagement 5 – IFFCO Canada travaillera de concert avec l’industrie et la communauté scientifique afin d’explorer des technologies innovantes pour optimiser l’utilisation du gaz naturel dans la production de l’urée.

Engagement 6 – IFFCO Canada élaborera un programme de Responsabilité Sociale d’Entreprise en harmonie avec les principes du développement durable et en s’inspirant des lignes directrices d’ISO 26000 et de BNQ 21000.

Engagement 7 – IFFCO Canada se conformera aux normes ISO 14000 et OSHAS 18001 et mettra en œuvre un système de gestion conforme à ces standards internationaux.

Engagement 8 – IFFCO Canada favorisera la livraison et l’utilisation sûres et efficaces d’engrais auprès des agriculteurs et soutiendra le développement de nouvelles pratiques agricoles, y compris celui d’autres types de fertilisants.

Engagement 9 – IFFCO Canada réalisera son projet d’usine, de la construction à la mise en exploitation, de manière à accroître les retombées pour l’économie locale et celle du Québec.

Engagement 10 – IFFCO Canada maintiendra un dialogue constructif avec la communauté d’accueil afin d’assurer une cohabitation harmonieuse entre l’entreprise et son voisinage.

De l’engagement aux gestes concrets

IFFCO Canada  fera mieux que les autres usines comparables en matière de GES

Les nouvelles usines comparables à celle de Bécancour utilisent environ 30 MW d’électricité et produisent annuellement quelque 850 000 tonnes de CO2.

L’usine d’IFFCO Canada utilisera davantage d’électricité – 65 MW, ce qui permet d’estimer des émissions annuelles de GES de l’ordre de 575 000 tonnes environ, donc 30 % de moins.

Une usine qui réduira l’empreinte carbone de son industrie

Une analyse de cycle de vie comparative permet d’estimer à environ 30 % la réduction d’émissions de GES réalisée grâce au projet d’IFFCO Canada, comparativement au statu quo, c’est-à-dire continuer à importer l’urée plutôt que de la produire au Québec. Ce constat s’impose par la concomitance de trois facteurs :

  1. En faisant davantage appel à l’énergie électrique pour produire l’urée, IFFCO Canada utilisera moins de gaz naturel, donc moins d’émissions de GES.
  2. L’électricité produite au Québec génère moins de GES que l’électricité produite par d’autres formes d’énergie puisqu’il s’agit d’hydroélectricité, d’où une deuxième économie de GES.
  3. L’usine de Bécancour sera beaucoup plus proche de ses marchés que les régions d’où provient actuellement l’urée (le Moyen-Orient, l’Europe de l’Est), ce qui réduira l’empreinte carbonique reliée au transport.

Cette étude, commandée par IFFCO Canada, a été effectuée par Ernst & Young (E&Y) et validée par le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie, des produits, procédés et services (CIRAIG) de Polytechnique Montréal. Le CIRAIG regroupe des scientifiques reconnus à l’échelle mondiale.

La responsabilité sociale d’entreprise, un processus en continu

Pour IFFCO Canada, la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est plus qu’un concept. C’est une philosophie de gestion qui repose sur des valeurs, des principes et des engagements qui permettent d’orienter les actions en faveur du développement durable.

Fondée sur le dialogue soutenu et ouvert avec les parties prenantes, l’approche RSE prend en compte leurs préoccupations sociales, environnementales et économiques dans la gestion même de l’organisation. Qu’il s’agisse des actionnaires, des employés, des clients, des fournisseurs, des communautés voisines, des instances gouvernementales, pour ne nommer que celles-ci, chaque partie prenante participe au sain équilibre de l’organisation et à son développement durable comme à celui de la société qui l’entoure. C’est l’esprit qui anime la démarche RSE d’IFFCO Canada.

La gestion intégrée des enjeux, qui interrelient les parties prenantes et l’organisation en termes de responsabilité sociétale mutuelle, dicte le plan d’action d’IFFCO Canada en matière de RSE.

IFFCO Canada sera une entreprise impliquée dans son milieu

Dans le cadre d’un atelier INNO+ organisé par Écotech Québec, IFFCO Canada a rencontré, en juin 2013, une dizaine d’entrepreneurs spécialisés en matière d’efficacité énergétique et de nouvelles technologies. Des chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières, actifs dans les mêmes domaines, se sont joints à ces échanges. L’exercice a permis d’identifier, dès le stade de conception du projet, les défis environnementaux de ce type d’usine et d’entrevoir les solutions innovantes qui pourraient être développées avec l’aide des entreprises et des chercheurs d’ici.

Dans un autre ordre d’idée – celui de la sécurité, IFFCO Canada a déjà pris l’engagement de participer activement au Comité mixte municipalité et industries (CMMI). Il s’agit d’un comité qui travaille à identifier les risques potentiels d’accidents industriels afin de mieux connaître les conséquences et les intégrer au plan des mesures d’urgence, le rendant ainsi plus fonctionnel. Le CMMI a également comme rôle d’informer la population des risques et des mesures à prendre en cas d’urgence.

IFFCO Canada se joindra également au Comité consultatif des citoyens du Parc industriel et portuaire de Bécancour (CCC – PIPB). Ce comité regroupe des représentants des collectivités voisines et des entreprises du parc industriel et portuaire de Bécancour. Il s’agit d’un lieu d’échange et de concertation principalement sur les questions de sécurité et d’environnement. Le partage d’information et les discussions ouvertes sur les préoccupations citoyennes permettent de prévenir ou de résoudre les problèmes reliés aux activités industrielles.

 


1 Méthode BATEA : Best Available Technology Economically Achievable