COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La COOP fédérée et IFFCO se repositionnent afin de favoriser la recherche de nouveaux partenaires.


Bécancour, le 16 décembre 2014 – Afin de repositionner leur projet d’usine de production d’urée à Bécancour, La Coop fédérée et IFFCO annoncent, au nom des actionnaires d’IFFCO Canada, la suspension des étapes suivantes, soit la préparation des plans et devis pour établir un coût de projet et la signature d’un contrat IAC (ingénierie-approvisionnement-construction). Cette suspension permettra aux actionnaires de revoir la stratégie globale de financement, de construction et d’exécution, car les coûts de projet sont maintenant estimés à plus de 2 milliards de dollars.

Pas un abandon : un repli stratégique nécessaire pour un projet industriel majeur

Ce coût, équivalant au coût de construction de cinq amphithéâtres de Québec, en fait l’un des plus grands projets industriels des 25 dernières années au Québec. Le projet requiert désormais une nouvelle approche afin d’en assurer la réalisation et la viabilité. Cette annonce ne marque d’aucune manière l’abandon du projet et pareille pause stratégique est courante dans les grands projets. Le focus sera donc mis au cours des prochains mois sur la recherche de partenaires. « J’ai pu constater l’intérêt de la région pour ce projet. Nous avons franchi de nombreuses étapes à très grande vitesse et il faut à présent parfaire le projet pour en assurer la viabilité à moyen et long terme », a déclaré Manish Gupta, président-directeur général d’IFFCO Canada et représentant d’IFFCO au sein du conseil d’administration.

Responsabilité et transparence

Ce repli stratégique vise à mieux évaluer et maitriser ce chantier industriel en consolidant ses atouts. Il permettra aux deux coopératives agricoles promotrices de s’extraire des contraintes de temps et de la pression des marchés de commodités qui font de la distorsion à cette étape-ci du projet, tant dans les choix d’affaires que dans les analyses et projections. Habitées par leurs valeurs coopératives de responsabilités et de transparence, La Coop fédérée et IFFCO ont invoqué le respect et la protection des investissements des divers partenaires.

Un projet porteur à faire de la bonne manière et au bon moment

Les actionnaires veulent s’assurer que tout est fait de la bonne manière, dans le bon ordre et au bon moment, autant dans l’intérêt des producteurs agricoles québécois et nord-américains que dans celui de l’économie de sa région d’accueil. « Nos valeurs coopératives nous amènent à travailler de manière transparente et rigoureuse, dans une perspective de résultats à long terme. Nous sommes d’avis que notre projet d’usine à Bécancour répond à un besoin sur le marché et c’est pourquoi nous nous mobilisons pour y associer de nouveaux partenaires qui en assureront la réussite », a déclaré Gaétan Desroches, chef de la direction de La Coop fédérée. « Nous saluons ici la collaboration de tous les représentants du gouvernement du Québec impliqués dans le dossier qui ont toujours contribué à son développement optimal », a pour sa part rajouté Claude Lafleur, chef de la direction d’IFFCO Canada.

La Coop fédérée et IFFCO sont toujours convaincues des grands atouts du projet; la qualité du futur site dans le Parc industriel de Bécancour, stratégique par ses accès portuaires et ferroviaires, et du contexte énergétique favorable en Amérique du Nord, pour la disponibilité du gaz naturel à un prix avantageux. Enfin, l’état du marché nord-américain et des autres projets d’usines nous permettent cette pause sans pour autant nuire au positionnement du projet.

À propos de La Coop fédérée

Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante organisation agroalimentaire au Québec. Elle est la propriété de plus de 100 000 membres regroupés au sein de 97 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes et elle est présente dans l’ensemble de la chaîne agroalimentaire. En tant que grossiste, La Coop fédérée fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l’exploitation de leur entreprise. Son réseau compte cinq bannières : Elite et La Coop (productions animale et végétale et commercialisation des grains), Unimat (quincaillerie et machines agricoles), Sonic (énergies) et Olymel (transformation des viandes). La Coop fédérée emploie près de 10 000 personnes et son chiffre d’affaires s’élève à 5,2 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte près de 16 000 employés et un chiffre d’affaires combiné de 8,3 milliards de dollars.

À propos d’Indian Farmers Fertiliser Cooperative (IFFCO)

Avec plus de 50 millions de membres dans 40 000 sociétés membres coopératifs, Indian Farmers Fertiliser Cooperative (IFFCO) est l’une des plus grandes coopératives d’engrais dans le monde avec un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards de dollars. Elle fournit aux producteurs agricoles des engrais de qualité, ainsi que des services. La coopérative opère cinq usines de production d’engrais en Inde et détient des participations dans des usines dans le Sultanat d’Oman, en Jordanie et au Sénégal, en plus d’investir en Australie, au Pérou et en Argentine. À travers sa fondation, IFFCO est reconnue pour son implication à l’égard des communautés locales en Inde, que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la santé ou encore, de l’approvisionnement en eau potable.

– 30 –

Source
Ben Marc Diendéré
Vice-président communications et affaires publiques, La Coop fédérée

Contact média
Yvan Martin
Communications régionales, IFFCO Canada
ym@iffcocan.com
Bureau : 819 602 0302
Cellulaire : 819 269 3947